L'Inventaire du Larzac et de la SÚranne

 

 

56. COMMUNE DE SAINT LAURENT LE MINIER (GARD)



56.1. Grotte de Madame Bonnaud (ou Bonnot) 707,24-182,60-158m. A 200m en amont de la grotte du Poteau 4, 50m en amont du Pont de Mange Chataîgne, 20m au dessus du niveau de la route à l'aplomb d'une petite carrière abandonnée. R. de Joly 8-9-1934. Un petit couloir tubulaire d'érosion, long de 30m en directiom WE puis SW-NE et enfin NS est colmaté par de la terre sableuse contenant des os de bestiaux fossilisés. Bancal qui la visita avec le GSG le 8 Octobre 1949 dit qu'un ruisseau sort du fond bouché par le sable et se perd au 30e mètre dans une fissure. Bancal (Octobre 1949) ne notait pas de courant d'air alors que le GSG en 1978 signale un léger courant d'air sortant en été (alors qu'en hiver l'air est confiné au fond). Désobstruction GS Ganges. Pour R. de Joly (1934) il semble que cette grotte ait conduit autrefois un affluent de la Vis, provenant de la Séranne. R de Joly 1934 (p189); BRGM [2497]; Bancal 1951 ;Paloc 1967 [456]; SCAL 1975; Mehl 1978.


56.2. Grotte de la Maison Forestière [706,77-181,38] SCM; L=25m; Paloc 1967 [2285].


56.3. Grotte des Ours ou de la Salpêtrière et grotte du Poteau 4. 707,5-182,88-175m (Ours) et 707,23-182,65 (poteau 4). Au dessus de la route de part et d'autre du confluent de la Vis avec la Maudesse. La grotte des Ours, au NE, s'ouvre par un porche 5x5. Galerie SWNE parallèle à la Vis (pour R. de Joly qui la visita le 7-9-1934 "son horizontalité [...] ferait pencher pour une dérivation latérale de la Vis à une époque reculée" (opinion également émise par Mazauric qui la visita en 1898 et en donne un plan). Le sol est partout soulevé par les fouilleurs qui ont trouvé beaucoup d'Ursus Spelaeus. Une coulée stalagmitique l'obstruait à 150m de l'entrée. En ce point la lumière du jour reste visible du fait de la rectitude du tracé. Le 29 Décembre 1913 Jeannel et Racovitza la revisitent et y ramassent la faune suivante: chéiroptères, lépidoptères, diptères, collemboles, aranéides, isopodes. Parasites des chéiroptères: pupipares, ixodes et acariens. Ces auteurs notent que "les habitants du pays la désignent sous le nom de grotte de l'Ours mais Lucante (1880 p 47) la nomme grotte de la Salpêtrière" (...) Les parois sont presque partout sèches et nues. A mi-longueur, un filet d'eau se répand sur un massif formé principalement de dais stalagmitiques. Le sol est argileux mais sec, et trés éventré par les fouilles. Atmosphère calme. Température du filet d'eau: 9°5. Thermomètre sec 11°8. Thermomètre hum. 11°. Baromètre 733,4 mm. Humidité 90% (sans correction de pression). Prés de l'entrée, diptères et némocères trés nombreux et variés et quelques gryllomorphes. Vu un seul grand rhinolophe, mais la grotte doit être habitée en été par les chauves souris grégaires, car il existe de petits amas de guano qui ne peut pas cependant servir de nourriture, car il est trés sec. Les débris ligneux sont rares et secs. En somme, trés mauvaise conditions d'existence à cause de la sécheresse. Quelques collemboles rongeaient, au fond, l'étui en papier d'un feu de Bengale" (FAGE, JEANNEL et RACOVITZA). La grotte du Poteau 4, originellement distincte, s'ouvre en face de la laverie des Malines. R. de Joly 8-9-1934. C'est une grotte plane orientée WE longue de 30m, dont le fond est haut de 14m. On distingue là trois niveaux de creusement. Des poteries de facture néolithique s'y retrouvent, notamment dans un diverticule proche de l'entrée, dirigé vers le S et profond de 15m, aboutissant à une petite salle. Des spécialistes, en particulier le chanoine Cantaloube, disent qu'on y aurait trouvé des vestiges Magdaléniens. La jonction avec la grotte des Ours a été effectuée aprés désobstruction du bouchon terminal (SCAL). Boutin 1865; G. de Mortillet; Jeanjean 1870; Lucante 1880; Martel 1890; Martel 1894; Jeanjean 1896; Pader 1898; Mazauric 1899; Mazauric 1910; Bancal 1951 a; Cazalis de Fondouce ; Jeannel et Racovitza 1917 [596];Martel 1926; Martel 1936; De Joly 1934; Fiches BRGM par Octobon; Ulysse-Dumas 1944; Tuzet 1948; Laurès 1948; GSGR 1962; SCM 1965.


56.4. Grotte de la Papeterie [706,9-182,0] Portée sur IGN. Paloc 1967 [1042].


56.5. Grotte du Rosier 706,55-180,61-400m. En pied de falaise. GERSAM 1968. Porche 7x1,5 salle NNW-SSE 15x6x2, laminoir et salle 5x3x1 se continuant par un boyau de 6m. Longueur 25m. GERSAM 1968b; BRGM (fiche 8195 par R. Roux).


56.6. Aven de l'Ubac des Clauzes 707,14-180,77-485 A 15m E du sentier de Caladelle aux Clauzes, 200m environ aprés le col coté 492. Le chemin traverse deux "charbonnières" successives espacées de 20m. L'aven bée dans le fourré à 15m E de la seconde. GERSAM 1-11-1978. Vaste bouche EW encombrée de ronces (7x5). A -3 départ du puits subvertical s'enfoncant en porche vers l'W. A -16 talus d'éboulis en pente vers l'E jusqu'à -18 (désobstruction) où il bouche tout passage. Au pied de l'échelle étroit boyau descendant se terminant à -18 sur une fissure impénétrable. Vers l'W un diverticule remontant au sol terreux avec quelques ossements. GERSAM 1979a.



   


 

 

Page de départ

Vos corrections et additifs seront les bienvenus, merci d'avance!

Ecrivez nous!